20042014


Pourquoi ne danses-tu pas pour moi ?


J’ai ton pas sur mes sentiers
Sur mes pierres, ton arc-en- ciel.

M’égarer, plutôt que d’effacer
En exil du hasard,
Sur la frontière colorée du geste
Ta vague sur mes mots
Tes hanches en chant d’oiseau


Pourquoi ne danses-tu pas pour moi ?


J’ai ton pas dans mes cahiers
Sur ma peau, tes fenêtres ouvertes

Je t’ai tout écrit, sauf les mots
Je t’ai tout écrit
Jusqu’à écouter le vacarme de tes yeux
Quand ils s’évadent sur mes silences
Tes seins en confidences


Pourquoi ne danses-tu pas pour moi ?


J’ai ton pas au bout des doigts
Sur mon ciel, ta cascade voilée

Poser mon chagrin sur ton écume
Au refrain de mes nuits blanches
Dis la mer, tu m’accompagnes ?
Viens réveiller mes hivers
Sur la peau de tes printemps.


Pourquoi ne danses-tu pas pour moi ?


J’ai ton pas dans mes pinceaux
Dans ma nuit, ta fleur évaporée

Il y a ton regard inventé
Du plus profond des marées
Et tous mes mots sur tes embruns
Résonnent sur le balcon des matins.

Nouer, dénouer les coutures sous nos paupières.