10052014

acrylique sur toile (50 x 40)



Une suspension muette de l’instant

Le ciel comme un éclat de mélancolie

Alors, je repeins mes paragraphes

J’ouvre les marges sur des berges de soie


J’écris, 

Sous mes alcôves de papier

La chanson des lendemains muets


A chaque rideau de paupière 

Une parenthèse de peau


J’écris 

Quand les  nuits s’amoncellent 

Au dos des collines mouvantes

De cette mer qui m’étreint


Au loin, les horizons se maquillent de cendres

Un bruit

La porte qui s’ouvre en un battement d’elle