02112014blog.jpg



L’étreinte d’un regard sous la pluie du jour qui s’enfuit.
Ciel et terre en nuances de gris
Fantômes d’encre sur mes lambeaux d’automne
Les bribes de nos errances posées là, éparses, sur la feuille blanche.

Brumes en volutes, le crépuscule a refusé de rougir

Ne reste, sur la certitude de l’horizon, qu’une nostalgie

Un souffle, frôlement léger, l’ombre d’une danse

L’émotion d’un geste, d’un mouvement de hanche.


Viens,

La mélancolie trace le chemin.

Traversons la nuit
Sur le gué fragile de mes virgules.