14032015.jpg


Souffles noués sur l’avancée de la vague

Au festin des peaux les paupières closes.

J’écris sur la nuit qui descend l’escalier

Un instant, rien que cet instant en frêle échancrure



Un parfum, fleur d’écume en douce déchirure

Eclair de peau nue sous la lune 

Tendres fruits aux saveurs nocturnes

Pour la faim, la rondeur de ton sein


Ta pluie en source de printemps.