16082017


Chaque fois un peu plus
Les griffes de l'automne font se recroqueviller les jours

Telle la vague
Soudain la nuit
Et pourtant demain
Le soleil sur tes épaules
La mer soulèvera les brumes

Sur le frisson des rochers
L'écume douce
Ciel fermé éteint
Au loin
L'ile immobile flamboie

Plage de peau, dune blonde
La lande qui s'ensauvage
Matin
Où tout le jour à pas d'oiseaux
S'anime des rêves échappés de la nuit

Et soudain toi
Pour ce soleil comme un chaleil
Sur les remous du ciel